Épilation à lumière pulsée : les contre-indications

L’épilation à la lumière pulsée consiste à utiliser un appareil pour diffuser une lumière intense afin de détruire le pigment du poil. Cette dernière vise directement la mélanine. Cette technique n’est pas douloureuse, rapide et efficace. Les résultats peuvent durer pendant plusieurs mois. Toutefois, elle ne convient pas à tout le monde. Découvrez ci-après les contre-indications pour une épilation à la lumière pulsée.

Les expositions solaires et les traitements bronzants

Une des contre-indications épilation à lumière pulsée est l’exposition au soleil avant, pendant et après au moins un mois de séance. Une telle exposition risque d’entraîner des brûlures ou une dépigmentation durant le traitement. C’est pourquoi il est privilégié de faire une épilation à la lumière pulsée en hiver ou en automne. Il en va de même pour le bronzage artificiel et/ou l’application d’un produit autobronzant. Ces traitements sont contre-indiqués en vue d’une épilation à la lumière pulsée un mois au moins avant la séance pour éviter les éventuelles brûlures ou dépigmentations.

Des poils aussi clairs que la peau

Certains profils figurent en effet dans les contre-indications épilation à lumière pulsée. Il s’agit des personnes ayant les poils de la même couleur que la peau, ou plus clairs. Pour pouvoir cibler les poils, ce traitement doit viser la mélanine. Si la personne a des poils trop blancs ou blonds, ou s’ils sont de la même couleur que la peau, les résultats seront moins satisfaisants. D’où la contre-indication. Un candidat idéal pour une épilation à la lumière pulsée doit avoir des poils plus sombres que la peau, c’est-à-dire des poils noirs, mais une peau blanche.

Les personnes à risques

Logiquement, parmi les contre-indications épilation à lumière pulsée, on retrouve les personnes ayant des blessures ouvertes sur la zone à traiter. Il en va de même pour celles qui sont sous traitements anticoagulants, antibiotiques et autres photosensibilisants qui peuvent altérer les effets de la lumière pulsée. Les femmes enceintes, les enfants, les diabétiques et aussi ceux qui souffrent de maladies cardiaques ou de problèmes de peau figurent également parmi les personnes contre-indiquées. La présence de grains de peau sur la zone à traiter est aussi contre-indiquée. Dans tous les cas, une consultation médicale préalable est obligatoire pour faire un état des lieux de la santé du patient, mais aussi pour déterminer les éventuelles contre-indications. C’est pourquoi il est impératif de bien choisir l’institut et le médecin traitant. Le cabinet doit être renommé et avoir tout le matériel et les compétences nécessaires pour éviter tous risques.

La lumière pulsée : quels résultats ?
Acheter un épilateur lumière pulsée : conseils avant de se lancer